Croyances et dépendances

Gracieuseté de photo.fr
Gracieuseté de photo.fr

Saviez-vous que nos émotions et nos comportements s'enlignent directement sur nos croyances?

 

Alors, si on pense ne pas être capable de vivre sans l'amour de notre partenaire 

et que cela serait la fin du monde s'il nous quittait, cela nous amène à vivre de l'anxiété et à développer de la dépendance affective. Donc, il est primordial de s'arrêter pour découvrir nos croyances, n'est-ce pas!!!

 

«Je t'aime à la folie.» « J'ai besoin de toi.» «Je ne peux vivre sans toi.» Voilà des mots entretenus par les dépendants affectifs. Ne pas être capable d'être bien seul, reflète des signes de dépendance affective.

 

Les dépendants affectifs (codépendants) croient ne pas être des personnes valables et dignes d'être aimé, c'est pourquoi ils accordent plus d'importance aux autres qu'à eux-mêmes.

 

Être dépendant affectif, c'est croire que pour être aimé et apprécié, on doit se surpasser, se dévouer, être parfait. C'est pourquoi on se retrouve souvent à bout de souffle et déprimé. Et cette dépendance débute dans la tête de chacun.

 

Nos idées engendrent notre souffrance qui accompagne nos amours, c'est ça l'amour toxique, l'amour qui fait mal. Et, en aidant les autres, on oublie sa propre souffrance. C'est comme une drogue.

 

Chercher à être aimé en se donnant corps et âme pour rendre un autre heureux est un bien mauvais choix. Et, lorsque l'autre ne répond pas à nos attentes, on devient facilement frustré et en colère.

 

Bien sûr! On a tellement fait pour l'autre qu'on se dit qu'il est normal que l'autre réponde à nos désirs. C'est pourquoi les blâmes, les critiques et les insultes sont le lot des relations toxiques.

 

Il faut comprendre que deux êtres malheureux ne peuvent pas donner un couple heureux. Alors, travaillons à nous libérer de notre dépendance affective, de notre codépendance.

 

Diane Borgia, B.Sc, é.r.

Criminologue-psychothérapeute

Spécilaisée en codépendance et gestion des émotions