Service de consultation psychothérapeutique privée, professionnel et confidentiel!


Consultation à distance par téléphone et en ligne via Messenger, Skype, FaceTime, Hangout...


Évaluation préliminaire 33% de rabais


Achat d'un bloc d'heures de consultation par appel-conférence ou par téléphone.

Tarif des consultations

Satisfaction garantie ou argent remis!


Si vous ne possédez pas de compte Paypal, je vous offre de faire le paiement

par virement Interac 

Pour ce faire, contactez-moi par courriel : dborgia@dianeborgia.com. Merci!


Spécialisée pour traiter les problèmes de dépendances, Diane Borgia est aussi une experte de la gestion des émotions intenses et de comportements compulsifs et nocifs...

  • d'anxiété chronique, de panique, d'angoisse, d'agoraphobie, etc.
  • de colère, d'impatience et d'agressivité
  • d'infériorité, de dévalorisation, de mésestime de soi et honte
  • de découragement, d'écoeurement et mal de vivre
  • d'inquiétude, de jalousie, de manque de confiance en soi
  • de dépendance affective et émotive
  • compulsions dans les achats, nourriture, le jeu...
  • Etc.

Pour prendre un rendez-vous pour mon bureau dans la Mauricie, faites-moi parvenir un courriel à : dborgia@dianeborgia.com


Contactez-moi et je répondrai à vos questions, soit via le formulaire ci-joint ou par téléphone au :     819 384-0884 Québec, Canada.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Efficacité de la consultation psychothérapeutique à distance.

Plusieurs recherches scientifiques ont démontré que les thérapies en ligne sont toutes aussi efficaces que les thérapies traditionnelles en bureau privé.

 

Dans une publication de l’Association médicale américaine (American Psychiatric Association, June 2007), la télé psychiatrie (c’est-à-dire des psychiatres utilisant des systèmes de vidéoconférence pour travailler avec les patients dans des régions éloignées) s’est avérée aussi efficace que le traitement en personne.

 

Ainsi une consultation psychiatrique, suivie par un service de soins psychiatriques à distance, a produit des résultats cliniques qui étaient équivalents à ceux obtenus lorsque le service de suivi a été fourni en face à face. Les patients dans les deux groupes ont exprimé des niveaux similaires de satisfaction des deux différents services de suivi.

 

Une étude de l’Université de Bristol à révélé elle aussi l’efficacité de la méthode dans une d’un étude de la dépression telle que rapportée dans la revue scientifique médicale britannique (The Lancet, août 2009).

 

Des chercheurs de cette université ont analysé l’efficacité de 10 sessions de thérapie à distance fournies par un thérapeute en ligne comparée à un traitement donné par un médecin généraliste en face à face.

 

Les résultats ont mis en évidence la supériorité de la consultation à distance, dû au fait que 42 % des participants traités par la thérapie en ligne se sont remis de la dépression, comparés à 26 % des patients ayant eu leurs soins en face à face.

 

Des chercheurs cliniques de l’Université de Zurich quant à eux ont fournit la preuve scientifique de la valeur égale de la psychothérapie sur internet.(Juillet 2013). Même trois mois après la fin de la thérapie, les patients ayant reçu la thérapie en ligne présentaient moins de symptômes que les patients ayant reçu le traitement en face à face.

 

 

Une étude menée à par le département de psychologie de l’École de Médecine Johns Hopkins à Baltimore (Septembre 2008) a évalué l’efficacité de la thérapie à distance relativement au traitement de personnes toxicomanes traitées à la méthadone. Les patients, au nombre de 37, ont été assignés au hasard soit à la thérapie de groupe sur place, soit à la thérapie à distance. Après 6 semaines, les patients dans les deux groupes ont répondu favorablement par la réalisation d’au moins deux semaines consécutives d’abstinence.

 

Une autre recherche parue dans une revue médicale publiée par American Psychiatric Association (Psychiatric Services, April 2012) a évalué l’efficacité de la vidéoconférence auprès de 98 609 patients en santé mentale. Les résultats cliniques de ces patients ont été comparés avant et après l’inscription dans les services de télésanté mentale à distance du ministère des anciens combattants des États-Unis entre 2006 et 2010.

Les patients ont participé à la vidéoconférence à distance au cours d’une période moyenne de six mois. L’efficacité de la thérapie à distance a été prouvée par la diminution en moyenne d’environ 25 % des patients hospitalisés.